jeudi 13 décembre 2012

VDM : MON MEILLEUR CONCERT DE 2012




Je l'ai déjà laissé entendre ici et ailleurs : plus je vieillis, plus aller voir des concerts m'emmerde ; du moins aller voir des concerts, de rock and roll s'entend, dans des salles faites pour. J'aime quand c'est sauvage, festif et incongru, que dans des greniers, des grottes et des caves, devant les scènes, les gens fument, boivent, se droguent, se pelotent les culs et se battent. Quand il ne s'agit que de consommation culturelle sans surprise, qui plus est sécurisée et encadrée par des intermittents de la fouille au corps, comme c'est désormais le cas dans une majorité de salles bruxelloises, JE BAILLE, JE TEND LE DOIGT DU MILIEU AUX ORGANISATEURS ET, encore plus souvent, JE PASSE tout simplement MON TOUR. Tout cela pour dire que le seul concert qui me restera vraiment de 2012, c'est un plan totalement foireux : les Sic Alps à Arlon, dans l'ancien Palais de Justice, le tout dernier jour des Aralunaires, un dimanche en dernière partie de soirée. Sur disque plutôt lo-fi, psyché et tcharbé, le groupe a sonné nettement plus carré, rock et pro sur scène, presque à la Rolling Stones. Ca m'a surpris et carrément séduit mais je dois bien être le seul dans le cas. Le gros du public s'était en effet déplacé pour BRNS, une insignifiante connerie belge de plus, qui passait juste avant. En fait, les Sic Alps ont carrément vidé la salle. Nous étions cinquante environ en début de concert et seulement six (j'ai compté!) à la toute fin. L'ambiance était bien évidemment merdique mais les mecs se sont tout de même donné comme s'ils jouaient à Werchter et c'était du vachement bon garage-rock, tant les belles ballades que les tracks bien rentre-dedans. A la sortie, j'ai tellement eu pitié pour eux que j'ai acheté au groupe leurs deux albums d'alors, au demeurant très bons. Vu les circonstances, le chanteur avait vraisemblablement vraiment envie de discuter avec le seul type de la soirée lui montrant un certain intérêt mais j'avais une bagnole qui m'attendait sur le parking, pour revenir à Bruxelles, deux heures de route en pleine nuit, et j'ai donc filé en lui tendant juste un greeting thumb. Je suppose qu'il a depuis son petit statut sur Vie de Merde comme quoi Arlon is da total lose et qu'il ne saura jamais que pour un chroniqueur musical francophone belge un peu sur le retour, il a tout simplement livré le meilleur concert de 2012. Et puis même, il le saurait, il dirait quoi à la lecture de ceci ? Que le type en question ne va plus vraiment aux concerts. Vie de Merde, double combo.

3 commentaires:

  1. Sans me la jouer à la "fan de Q. Mosimann", t'es sur de toi pour BRNS?
    Je trouve ca loin des insignifiantes conneries belges habituelles...

    RépondreSupprimer
  2. Absolument sûr de moi à 3000% et j'ajouterais même que le chanteur est un sacré stoefer de mes deux ;-)

    RépondreSupprimer
  3. ouai mais il joue de la batterie tout en chantant quand même ;-)

    RépondreSupprimer