vendredi 26 octobre 2012

DANGEREUX POUR LA SANTE MENTALE...

La branchitude se décline de manières diverses, voire incompatibles, dans la vie nocturne bruxelloise. Serge Coosemans s'en fait le chroniqueur, armé d'une langue inventive, d'une connaissance aproffondie du sujet, et d'un brin de mauvaise foi. Cela dérape moins que ne le laisse penser le titre. Mais on est très souvent à la limite de l'accident.Le problème est que cela vire au procédé et, d'une certaine manière, tourne en rond. L'abus de ces textes est dangereux pour la santé mentale. (Pierre Maury, Le Soir)



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire