vendredi 30 décembre 2011

MERRY CRISIS & HAPPY NEW FEAR

READY TO ROCK 'TILL THE END OF THE WORLD!


2011 in Music. The Year We Boozed Dangerously...

THE CHROMATICS : Tick of The Clock
LCD SOUNDSYSTEM : Live Alone
THE HORRORS : Moving Further Away
DETACHMENTS : Fear no Fear
DANNY DAZE featuring LOUISAHHH : Your Everything
THE ART DEPARTMENT : Without You
MIRACLES CLUB (CUT COPY re-vision) : Lights of Love
DISCODEINE featuring JARVIS COCKER : Synchronize
THE DIRTBOMBS : Shari Vari
TAME IMPALA : Remember Me
THE BLACK LIPS : Modern Art
BEASTIE BOYS : Lee Majors Come Again
THEE OH SEES : Heavy Doctor
THE SOFT MOON : Breathe The Fire
WE FELL TO EARTH : Lights Out
THE VIRGIN PRUNES : Love Lasts Forever
JOAKIM : Forever Young
WOMACK & WOMACK : Conscious of My Conscience
BRUCE SPRINGSTEEN (TRENTEMOLLER REMIX) : State Trooper
CULTS : Walk at Night
CONNAN MOCKASIN : Forever Dolphin Love
THROBBING GRISTLE : Distant Dreams (Part Two)
KOUROSH YAGHMAEI : Gole Yakh
FRANCOISE HARDY : Voilà
JOHN DENVER : Leaving on a Jet Plane
TELEVISION PERSONALITIES : Stop & Smell The Roses
ZBIGNIEW PREISNER : Lacrimosa

Lire la suite...

mercredi 30 novembre 2011

MA VDM 2004-2010, LE FILM

Trop cool, le casting...
Lire la suite...

vendredi 25 novembre 2011

HOW DEEP IS YOUR LOVE?


Voici déjà l'heure du bilan musical de l'année 2011. Trois disques durs crashés, toute une pile de disques griffés. Une chaîne stéréo défaillante qui refuse de lire certains CD, un blaster qui rejette la plupart des CD-R. Un ordinateur qui tourne sous Ubuntu, avec le lecteur Banshee qui cale plus qu'à son tour. Comme conditions mélomanes, on a connu mieux et cela explique en partie un choix final pas très curieux. Après, il faut dire que fauché, gai, souvent bourré, souvent dehors, et plus très intéressé par le fait d'écrire sur la musique, je n'ai pas non plus cherché à faire le malin, à dénicher les perles rares, les trucs de oufs que personne ne connaît. Je me suis contenté de suivre mes inclinaisons personnelles (house tapette et rock garage) et de taper du pied comme tout le monde sur les tubes néo-balléariques du moment. De me faire plaisir avant tout, quoi, merde. Et j'ai vraiment aimé ça.

Albums

1/CONNAN MOCKASIN : Forever Dolphin Love
2/THE ART DEPARTMENT : The Drawing Board
3/METRONOMY : The English Riviera
4/THE SOFT MOON : The Soft Moon
5/THEE OH SEES : Carrion Crawler
6/THEE OH SEES : Castlemania
7/BIOSPHERE : N-Plants
8/MOON DUO : Mazes
9/THE BEASTIE BOYS : Hot Comittee Part 2
10/THE BLACK LIPS : Arabia Mountains
11/BLOOD ORANGE : Coastal Grooves

Singles

1/LYKKE LI : I Follow Rivers (The Magician Remix)
2/DISCODEINE feat. JARVIS : Synchronize
3/MIRACLES CLUB : Lights of Love (Cut Copy Re-Vision)
4/JOAKIM : Forever Young
5/THE RAPTURE : How Deep is Your Love ?
6/DANNY DAZE feat. LOUISAHHH : Your Everything
7/CHEVEU : Charlie Sheen
8/BAKEY USTL : Tender Places
9/RONNY & RENZO : Heartbreak Theme
10/HOT NATURED : Forward Motion
11/BENOIT & SERGIO : Everybody

Tracks

1/THE HORRORS : Moving Further Away
2/THE HORRORS : Endless Blue
3/THE DIRTBOMBS : Shari Vari
4/GUI BORATTO : Striker
5/MILES KANE : Regenerate
6/DEATH IN VEGAS : Your Loft, My Acid

Mixs

1/DIRTY SOUND SYSTEM : Summer 2011 Part 2 A Techno Mix
2/ART DEPARTMENT : at W Hotel – Sonar 2011
3/THE HORRORS : Fact Mix 270
4/MGMT : Late Night Tales
5/THE SOFT MOON : Fact Mix 295

Douches froides

1/PJ HARVEY
2/GANGLIANS
3/THE RAPTURE
4/KING OF THE LIMBS

2012

1/MICKEY MOONLIGHT
2/MUGWUMP
3/JIMI AFTER
Lire la suite...

samedi 12 novembre 2011

LA HOUPETTE

Lire la suite...

jeudi 13 octobre 2011

TU VEUX UN CURE-DENTS?


Drive, c'est ce genre de film qui donne envie de marcher, de parler et même de s'habiller comme le personnage principal. Je suis prêt à parier qu'il va relancer la mode du complet en jeans et faire de la réserve de cure-dents un must-have absolu. Kitsch à en crever, sa BO est incroyablement cohérente avec le reste du bazar, et va probablement donner le même gros coup de pouce à l'electro de type french touch 2.0 que Pulp Fiction n'aida en son temps la popularité du revival surf-rock et du funk vintage. Voilà pour ce qui est du placement produit. D'un point de vue plus sociologique, un autre parallèle avec Tarantino se relève : cette façon de se foutre du monde, de faire interminablement jacter ses personnages à propos de pop-culture et de pomper des scènes entières de films d'exploitation reste typique de la génération X. Avec son manque total d'humour, son regard manga et ses veillités d'héroïsme au premier degré, il y a dans Drive un sens du cool qui pour un public large annihile et ringardise cette vision tongue-in-cheek du cinéma à la Tarantino, depuis 20 ans normative. C'est la génération Y qui parle ici : les références au passé ne sont pas des clins d'oeil, c'est le décor naturel de la vie moderne. Il n'y a pas à s'excuser, par le second degré et le rire, de défoncer des gueules à la talonnette si c'est pour empêcher de laisser trucider des innocents. Je veux ramener gratuitement un million de dollars à de dangereuses crapules qui massacrent tout ce qui bouge dans mon entourage alors que je pourrais disparaître dans la nature avec le paquet, ma poule et son poussin. Il y a 15 ans je passais pour un gros con. Là, je suis un modèle. Le switch est là. Pensé et construit pour marquer les consciences, ce film est déjà une référence, donne un ton qui va se décliner à toutes les sauces pour les 20 ans à venir et se pose comme un reboot complet du polar « décalé ». Il parle à l'air du temps, d'où le délire qu'il engendre.
Lire la suite...

mercredi 12 octobre 2011

THE PIRATE BAY

Lire la suite...

lundi 12 septembre 2011

PARTY ALL THE TIME


Lire la suite...

jeudi 25 août 2011

MINORITY REPORT



De Fukushima au Pukkelpop, pour chaque catastrophe d'une année riche en horreurs diverses, c'est la même chanson. Qui est responsable ? Aurait-on pu l'éviter? Ce sont des questions légitimes, bien sûr. L'émotion qui parle. La colère. La tristesse. S'écrivent donc des tartines et des tartines au sujet de la responsabilité et de la sécurité mais pour ainsi dire jamais, on ne parle du sens de ces drames. Dans trop d'esprits, c'est comme si désigner le responsable et updater les conditions de sécurité suffisaient à classer le dossier.
Lire la suite...

jeudi 11 août 2011

BLAME IT ON THE BOOGIE


Moi, habitant Londres, je me barricade et le premier qui passe sa gueule au travers des fils de fer barbelés autour de ma porte, je lui déboîte la mâchoire à la batte de baseball, avant de lui jeter dessus de l'huile bouillante façon Dustin Hoffman dans Les Chiens de Paille et de l'achever à la médiévale dans la cave, Bring out The Gimp style. Peu importe qu'il soit émeutier ou flic, je le ventile, je l'encule, c'est comme ça, le pur instinct de poule qui protège ses oeufs. Je conchie les thugs pour le coup mais je ne pourrais cela dit pas non plus vous jurer que si je devais passer devant un magasin assiégé par des voyous rendus dingues d'anarchie, je n'en repartirais pas moi-même avec trois Mcbooks et une tringle de costards chicosses. Je serais le premier à appeler la police mais sans doute pas non plus le dernier à la caillasser, si j'estimais qu'il devait soudainement se présenter une raison même mauvaise de le faire.
Lire la suite...

lundi 8 août 2011

LA TAGO-TAGOTHEQUE DU GENDARME



Si on me demande mon avis sur le tag et les graffiti, c'est bien simple, j'en ai pas. J'aime bien, j'aime pas, selon les pièces, selon l'esprit, mais sur les questions de fond, j'ai tendance à rester flan, très superficiel. Est-ce que c'est du vandalisme ? Oui, bien sûr, et c'est ça le kif. Est-ce que c'est de l'art ? Ca dépend. Est-ce que cela doit rester illégal ? Je m'en branle un peu. Est-ce que cela doit devenir légal ? Ce serait affadi. Est-ce que cela m'agresse ? Non, quand c'est de la contestation maline et du démontage bien wild. Oui, quand c'est de la simple signature de crapules. Tu aimes Banksy ? Evidemment. Et les poulets, ils en pensent quoi ?
Lire la suite...

lundi 25 juillet 2011

MAMY BINOUZE


Je regarde mes disques, toute la collection, et j'y vois de gros paquets de came. De gros, gros paquets de drogues. Des pacsons énormes, des montagnes à la Montana. Ecstasy, ganja, coke, heroïne, crack, speed, Sassi, colle et même les cendres à papa, puisque j'ai quelques albums des Rolling Stones. Je regarde mes disques et il n'y en a pas un seul qui ne soit pas l'oeuvre de défoncés notoires. Pas un. Il y a dans le tas des morts, des vivants, des junkies, des richards, des fêtards, des crevards, des losers, des superstars, des noblions et tous se sont envoyés dans le pif ou les veines des tonnes et des tonnes de défonce. Certains ne s'en sont jamais caché, d'autres se sont montrés à ce sujet plutôt discrets et même très hypocrites. Certains ont écrit des bouquins sur leurs dépendances, ont vu leur attrait pour la came faire l'objet de films, de conférences, de mémoires. D'autres sont réputés clean depuis 10 ou 20 ans, pourquoi pas... A part Pete Doherty et Amy Winehouse, je n'en vois toutefois pas beaucoup dont les planantes ont fait l'objet d'un tel acharnement médiatique, ont généré autant de commentaires désobligeants, de curiosité malsaine, de débordements tabloïdes.
Lire la suite...

dimanche 17 juillet 2011

EST-CE QUE J'AI BIEN DIT "GENOCIDE"?

Père flic, famille de droite, dans ma vie, j'ai eu ma dose d'avis avec lesquels je n'étais aucunement d'accord. C'est de là que vient mon goût pour la rébellion mais cela m'a aussi paradoxalement appris à accepter que d'autres puissent penser autrement que moi. Libéralisme, nucléaire, aide aux réfugiés, sécurité sociale, étrangers, rock and roll, techno pure, à quoi sert la vie, dieu et la science... Je peux entendre à ces sujets bien des opinions divergentes sans que cela ne me fasse forcément bondir au plafond. N'en demeure pas moins que dans ma vision des choses, un moment, même si ça met 30 millions d'années, vient toujours le Point Oméga, là où le débat n'a plus lieu d'être. Quelqu'un, immanquablement, finit toujours par gagner, sortir l'argument qui atomise, disperse et ventile. Quelqu'un, immanquablement, finit toujours par ensuite rétorquer des grosses conneries pour tenter de minimiser son manque de clairvoyance, réaction pathétique mais humaine. Dans l'affaire qui oppose Copiepresse, les quotidiens francophones belges et Google, on en est là. Google a gagné, se fait mousser avec un certain panache en zappant totalement le référencement de ses contradicteurs et les défenseurs du droit d'auteur à papa ont perdu. Dès lors, ils font fuser les grosses conneries.
Lire la suite...

mercredi 8 juin 2011

NO ONE HERE GETS OUT ALIVE

Même si j'écris encore un peu sur les disques que j'écoute, cela fait déjà un bout de temps que je ne me sens plus vraiment concerné par ce qui se passe dans le petit monde du journalisme culturel et de la rock-critic en particulier. Nulle aigreur ou amertume à l'horizon, je me marre même carrément grave de voir crever le métier, appréciant vraiment quand un article bien senti canonne le tarin de la profession. Cette semaine, c'est Slate.fr qui a déroulé le tapis de bombe.
Lire la suite...

lundi 6 juin 2011

CHROICOCEPHALUS RIDIBUNDUS




1. Kool & The GangCherish
2. Mr Bungle Sweet Charity
3. Pulp My Lighthouse
4. BlurClover over Dover
5. Boards of CanadaHappy Cycling
6. Josh Lasden featuring Matyas BlanckaertLove at Breakfast
7. Fantasy UFO - Feed the World 
8. Aphrodite - Cross Channel 
9. Procol Harum - A Salty Dog 
10. William Sheller - Le Capitaine
11. Gruff Rhys - Shark Driven Waters
12. Metronomy - We Broke Free
13. PJ Harvey - Thirteen
14. Pink Floyd - Marooned
15. Travis - Flowers in the Window 
16. Beat Connection - In the Water 
17. The Horrors - Moving Further Away

(to be updated)
Lire la suite...

vendredi 3 juin 2011

KIDS LIKE YOU AND ME


Lire la suite...

mercredi 1 juin 2011

QUELLE COULEUR, TA PILLULE ?!?



Juin 2004-juin 2011. Ce mois-ci, je fête ma 7ème année de présence sur les blogs, sous mon véritable nom. Si on tient compte du fait qu'avant cela, j'ai passé plutôt anonymement un temps dingue sur rendezvous.be et sur le légendaire forum du magazine Technikart, on peut dire que cela fait carrément plus de dix ans que je socialise (ou pas !) sur le web (automne 1999, à vue de pif...). A l'heure du Computer Love, un bilan s'impose.
Lire la suite...

mardi 24 mai 2011

IS IT LOVE?

Il y a quelques jours, Didier Lestrade, encore lui, publiait sur Minorités.org un petit texte où il avance l'idée que nous vivons en ce moment sur Facebook un nouveau Summer of Love, celui de l'ordinateur, « la même histoire d’amour que nous avons partagée il y a 20 ans dans les clubs et les raves », pour reprendre ses termes exacts. C'est une idée à priori aussi naïve qu'illuminée et, sur Facebook justement, elle fait beaucoup rire certains de mes friends, pour qui tout cela n'est que du délire MDMA pur jus. J'avoue pour ma part que cette fois, sans toutefois totalement partager les arguments et les envolées de Lestrade, cette vision m'interpelle plus qu'elle ne me fait marrer. Le « Summer of Love de l'ordinateur », l'avènement du « Computer Love » jadis prophétisé par Kraftwerk ? Pourquoi pas, en fait ? Le nez levé de l'ordinateur, il y a même beaucoup de signes qui confirment qu'on y est. Ou pas loin.
Lire la suite...

dimanche 8 mai 2011

45 YEARS PARTY PEOPLE



Je suis né avec les Beastie Boys. 1987, Licensed to Ill. L'année où je suis devenu fêtard. A Saint-Luc, en classe, on fantasmait une boum pareille à celle du clip de Fight for your Right et on cherchait à se procurer du Spanish Fly, douteux aphrodisiaque mexicain qui a plus de chance de couler le côté pile du slip que d'en tendre la face. Check Your Head, la putain de claque. Ca me rendait complètement dingue, au concert, je me suis même jeté dans le pogo. Après, bon... Sans être totalement nuls, les derniers albums des Beastie Boys n'avaient pas ce feu sacré qui les caractérisait jusqu'en 94-95. Intergalactic, je déteste ce morceau. Le trio semblait usé, ce qui ne parassait que normal : peut-on raisonnablement demander à quelqu'un né au milieu des années 60 d'encore rapper, surtout de cette façon hystérique et bondissante, 25 ou 30 ans après ses débuts ?
Lire la suite...

mardi 19 avril 2011

IT'S CHOADE, MY DEAR

Lire la suite...

jeudi 17 février 2011

RAMON FILM PRODUCTIONS







Lire la suite...

mercredi 16 février 2011

280 DAYS LATER



Avec mon vieux camarade Docteur Lo (rappelez-vous DJ Raoul dans Trax), on délire pas mal sur Facebook en ce moment en mixant allègrement la situation politique belge et ses revendications flamingantes au pitch de la série zombiesque americano-britannique 28 Days/Weeks/Months Later. Résultat des courses : de bons vieux Photoshops moqueurs et couillons pensés par ma tête et réalisés par ses soins. Les meilleurs seront publiés ici. Vu que je suis sinon plutôt très content de la participation de certains à la Play-List de l'Apocalypse, vous pouvez également jouer avec, si le coeur vous en dit...
Lire la suite...

mercredi 2 février 2011

LA PLAY-LIST DE L’APOCALYPSE


01. Modern Talking Heads  02. Gilbert Bécaud & The Bunnymen  03. Marie-Paule Belle & Sebastian  04. BB Brunes DMC 05. Bryan Gregory Lemarchal  06. Khaled Zeppelin  07. The Gun Club Dorothée  08. Squarepusher Sourire  09. U2b3  10. Beyoncé Jerôme  11. Bing Crosby, Stills, Nash & Young  12. Dalidavid Bowie  13. Brigitte Fontaine Years After  14. Nirvanana Mouskouri  14. Interpol Louka  15. Carlos Lobos  16. Cure de Pirate  17.  Francis Lalanne Parsons Project  18. Nicoletta Place to Bury Strangers  19. New Model Army of Lovers  20.  Zazie Z Top  21. Sandra Kim Gordon  22. Jean-Jacques Goldmanowar  23. Benjamin Biolay dit Gaga  24. Eros Ramazotti Rex  25. Faudel A Soul  26. Les Enfoirés Parker Junior  27. Michel Polnareff, ex Twin  28. Arvö Partenaire Particulier 29. Mélina Mercouri Rev  30. Patrick Bruel CD Soundsystem  31. Chicks on Speed Y Mitchell  32. Stromae Bloody Valentine  33. The Clash Ra Temple  34. Guesh Patti Smith  35. Flaming Lipps Inc  36. Chris Martin Circus  37. Peter, Björn & John Lennon  38. Plastic Bertrand Cantat  39. The Rapture H  40. Scissor Sisters of Mercy  41. Julien Doré Charles  42. Lionel Richie e Poveri  43.  Michel Sardou Unlimited  44. Archive Duteil  45. Nolwenn Leroy Heenok  46. Devendra Banhart Sullivan  47. Pearl Jamiroquai  48. Peter Gabriel Rios  49. Matthieu Chédid Kennedy’s  50. Le Grand Jojoy Division…  

C’EST LE TOP-50 DE L’ARMAGUEDDON!!!

Les entrées possibles :  Tonton David Charvet  / Pierre Perret Volting Cocks  /  Daniel Balavoine Gchung  /  Annie Cordy Nosaure Junior /  Alan Stivell, Vet Underground  /  Stacey Pullen & Les Garçons  / Kool & The Gang of Four  /  Caribourvil  /  Elvis Presley, compagnon de la chanson  /  The Shamen at Work  /  Sim & Patrick Topaloffspring  /  A Tribe Called Quest 17  /  Stéphanie de Monaco Cosuma  /  A Guy Called Gerald de Palmas  /  Kiss the Anus of a Black Cat de Luna  / 

Attention, this shit is heavily copyrighted. C’est aussi une offre d’emploi pour illustrateurs intéressés par la mise en images de ces couillonnades (rémunération non assurée mais éditeur potentiel!)

Un grand merci à Sergio Taronna, Damien Cornet, Didier Stiers, Edgar Szoc, Jacques De Neuville, Manu Letier, Baptiste Erkes, Christophe Godefroid, Benjamin Ovyn et Pierre Chevalier.
Lire la suite...

mardi 11 janvier 2011

COMMANDO MAINGAIN

Pour mon cadeau d’anniversaire, je n’avais qu’une seule envie : que mes amis louent une mongolfière, fassent imprimer « fuck you » sur le tissu dans 150 langues au moins sauf le Néerlandais et laissent dériver le ballon au-dessus de la périphérie bruxelloise, l’hinterland flamingant, là où l’abruti se montre plus sensible qu’ailleurs à l’idiome. Plus tard dans l’année, j’ai eu cette autre idée de comptoir : aller faire chier les représentants de la NVA et du CD&V à la sortie de leurs bureaux respectifs, cela déguisés en Gilles de Binche, en Blanc-Moussis, en Macralles de Vielsalm…
Lire la suite...