lundi 5 mai 2014

IL Y A TOUJOURS UN ESPOIR QUAND ON EST MORT EN VAL DE LOIRE



Mon article sur Sewn Leather et l'ironie dans la pop-culture que j'ai publié lundi chez Focus était bien parti pour être nettement plus ambitieux que ça. Il y avait au moment de s'y coller la volonté de faire une bonne fois pour toutes le tour complet de la question, de clôturer le dossier à jamais. Evidemment, quand on tartine ses chroniques le dimanche soir, il y a souvent une nette différence entre l'idée de départ, éléphantesque, et le résultat final, qui tient généralement davantage du souriceau. Les idées se noient dans le reste de gueule de bois, les notes sont illisibles. Je ne me rappelle pas tout, non plus. Il arrive même que l'envie de poulet-compote dominical supplante celle d'écrire. En descente, mon cerveau pond des phrases tellement psychédéliques que moi-même, je ne les comprends pas. Tout ça pour dire que si cette Sortie de Route est essentiellement axée sur Sewn Leather et les ennemis de l'ironie, au départ, je comptais aussi parler dans le papier de Pierre & Bastien, groupe punk parisien que j'ai vu prester au Chaff quelques jours après la Bozar Night. Et qui, eux, sont dans l'ironie totale, sans toutefois que la musique ne s'en ressente. Ce sont en effet leurs textes qui flirtent avec l'humour des Inconnus, leur punk restant du punk tout ce qu'il y a de plus classique; du graillon de guitares invitant au joyeux pogo, avec 2 ou 3 accords et plein de disto. Certains rapprochent ça de Cobra, groupe métal culte aux textes ultra-drôles mais plus militants et, surtout, premier degré. La pression de l'article à rendre dissipée, je ne sais plus trop ce que je comptais dire de ces mecs, ni à quelles pirouettes j'aurais eu recours pour que l'opposition Pierre & Bastien/Sewn Leather tienne la route au long de la chronique. #sucragedefraisesgrave

L'album LP de Pierre & Bastien est en prix libre sur Bandcamp :

Sewn Leather dans une performance assez identique à celle du Bozar se mate ici :

0 commentaires:

Publier un commentaire